Il a trouvé un travail dans le public qui a écrit son nom

La plupart de ceux dont les noms figurent sur la liste des torpilles, qui prétend appartenir à la TÜGVA, travaillent dans l’institution dont le nom est inscrit. Il y a du personnel au sein de la Présidence et de SGK qui correspondent aux noms sur la liste de la fondation.

Il a trouvé un travail dans le public qui a écrit son nom

MUSTAFA BİLDİRCIN

Il y a des dizaines de noms sur la liste, connue du public sous le nom de “Liste des torpilles” et prétendument préparée par la Fondation TÜGVA. La liste comprend les noms des personnes qui souhaitent une faveur, ainsi que leurs numéros de citoyenneté et les noms des institutions auxquelles elles souhaitent postuler. L’examen par BirGün des sources ouvertes de l’institution dans laquelle les noms figurant sur la liste souhaitent travailler a montré que la plupart de ces personnes étaient employées dans les institutions concernées.

LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE EST LE PREMIER

Dans la liste de ceux qui souhaitent trouver un emploi grâce à leurs “bons amis” de la TÜGVA, la demande pour le ministère de la Justice se démarque. Il est indiqué que le poste appliqué par 10 des personnes qui souhaitent travailler au sein du ministère de la Justice et qui souhaitent une faveur de la fondation est celui de « juge judiciaire ». Quatre des dix noms figurant sur la liste qui ont demandé une torpille pour la magistrature judiciaire travaillent toujours au ministère de la Justice, selon les déterminations faites à partir de sources ouvertes.

Mentionné dans la liste du TÜGVA et cité comme référence, l’ancien député de l’AKP Mahmut Kaçar.

https://www.birgun.net/haber/adini-yazdiran-kamuda-is-buldu-362154

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 ⁄ 6 =