Autorisation d’environ 17 000 mines en 3 ans

Mustafa BİLDİRCIN

La carte des risques de désertification annoncée par la Commission de recherche sur le changement climatique mondial de la Grande Assemblée nationale de Turquie a révélé que la moitié du pays est menacée de désertification. Hikmet Öztürk, directeur général adjoint de la Fondation TEMA, a annoncé des données frappantes.

Partageant les données de la carte des risques de désertification publiée par la Direction générale de la lutte contre la désertification et l’érosion, Öztürk a déclaré que la désertification est l’un des problèmes les plus importants de la Turquie : « 29 % des régions à risque de désertification en Turquie sont très graves et 23 % sont modérément sévères, le degré auquel il est susceptible de devenir sévère. Nous voyons que la Turquie court un grand risque.

Dans la commission, les arbres qui ont été tués à cause des forêts assiégées par les mines ont également été élevés. Il a été signalé qu’un total de 17 900 permis miniers ont été délivrés pour les zones couvrant la zone forestière en 2015, 2016 et 2017, et que la zone forestière de 146 000 hectares a perdu son statut.

S’exprimant lors de la réunion, Deniz Ataç, président de la Fondation TEMA, a souligné l’importance de protéger les forêts et a déclaré :

https://www.birgun.net/haber/3-yilda-17-bine-yakin-madene-izin-347153

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =